Valeurs Actives : Quelle alternative à la baisse du taux du Livret A ?

Quelle alternative à la baisse du taux du Livret A ?

17.01.2020
  • L'académie
  • Quelle alternative à la baisse du taux du Livret A ?
Quelle alternative à la baisse du taux du Livret A  ?

Le taux du livret A baisse à compter du 1er février 2020. Son taux passe à 0,5% net d'impôt et de prélèvements sociaux dans le cadre de la politique de diversification des placements prônée par le gouvernement. 

Officialisé par Bruno Le Maire, le 15 janvier 2020 au soir, le taux du livret A baisse à compter du 1er février 2020. Son taux passe à 0,5% net d'impôt et de prélèvements sociaux dans le cadre de la politique de diversification des placements prônée par le gouvernement. 
Ce taux historiquement bas incite de nombreux épargnants à trouver des solutions alternatives. 

En effet, le taux de 0,5% mis en relief avec une inflation de 1,1% se résulte par une perte du pouvoir d’achat des épargnants. 


Pour un livret A au plafond, l’épargnant peut perdre jusqu’à 57€ par an, l’encours moyen étant de 4800€. 


Il existe de nombreuses solutions simples et sécurisées pour placer son épargne. 

L’une d’entre elles peut se montrer extrêmement souple et efficace. Il s’agit de l’achat de parts de SCPI où l’épargne peut travailler jusqu’à 5% pour un ticket d’entrée de 200€.


Pour en savoir plus sur la SCPI =>Nous contacter

Simulez votre projet

Découvrez aussi

  • Le projet de loi sur le prélèvement à la source
    Le projet de loi sur le prélèvement à la source
    Le 17 juin 2015, un projet de loi sur le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu a été présenté aux parlementaires par le ministre des Finances et des Comptes Publics et le secrétaire d’Etat au Budget. Cette loi, si elle est adoptée, devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2018 pour l’ensemble des contribuables français.
  • Projet de Loi de Finance 2015 : L’attentisme des clients
    Projet de Loi de Finance 2015 : L’attentisme des clients
    Le nouveau dispositif Pinel s’applique depuis septembre 2014. La défiscalisation sur 6, 9 ou 12 ans favorise l’achat de biens neufs et en construction destinés à la location. Pourtant, les investisseurs se montraient jusque-là réticents et semblaient attendre des conditions plus favorables. Cette hésitation peut être expliquée par la mise en place tardive d’une mesure phare : la location aux ascendants et descendants.